Et grâce à notre service après-vente d'aiguisage et réparation, il pourra durer des années cadeau original pour couple pacsé et des années».
Lieu d'échange d'anecdotes et de nouvelles.
En 1827-28, Pierre-Jean Calmels aide ses parents au service dans l'auberge familiale.
Forts de nos cent quatre-vingt années d'existence, nous sommes à votre écoute et vous conseillons pour toutes vos demandes sur la coutellerie et la cisellerie.Calmels, surnommé Bridoulet, suscite de nombreuses vocations locales : Joseph et Jean cayla, Henri et Jules rascalou, Jean-François glaize, Joseph et Berthe pages, les MAS, les cure, etc.Coffret de 6 couteaux lame seule.Couteaux lame poincon-tire-bouchon, couteaux lame poincon-tire-bouchon, couteaux lame seule - Laguiole.Il maîtrisait parfaitement son art, qu'il allait transmettre à ses descendants.Il faut qu'il arrive à transformer cet objet en couteau fermant.Par la suite, cette forme évoquera souvent la silhouette d'une jambe (que l'on voudra féminine) lorsqu'apparaîtront vers la fin du siècle les modèles à trois pièces, lame, poinçon et tire-bouchon.Un des clients sort de sa poche un de ses derniers achats, un couteau espagnol, "La Navaja".Calmels pour obtenir des renseignements complémentaires.Laguiole dans l aveyron, la, coutellerie Calmels est à l'origine de l'invention du fameux couteau Laguiole en 1829.Elles continuent ainsi à perpétuer le nom et la réputation des Calmels, sous la raison sociale "Calmels et Filles" que leur père avait fait inscrire en grandes lettres sur le fronton de la boutique, quelque temps avant de disparaître.Je suis très fière de compter encore ce type de clientèle».C'est ça l'Aubrac et ses vaches».Nous assurons toutes les réparations des produits que nous fabriquons sur place.




Mais bientôt ce cran d'arrêt "à mouche" fut remplacé par un "cran forcé sans doute inventé par Pierre-Jean Calmels, qui sera dès lors une des caractéristiques des couteaux de Laguiole.La mitre du talon, que traverse l'axe de pivotage du poinçon, aura souvent la forme d'une chaussure, accentuant la forme "jambe de femme".Professions dans lesquelles ils allaient connaître une réussite fulgurante et où le tire-bouchon s'avérait un outil indispensable.Elle rappellera alors celle des "Jambettes couteaux bon marché à manche de bois et de fabrication très fruste, en usage depuis le Moyen-Age et remontant sans doute à l'époque Gallo-Romaine.Les couteaux trois pièces sont pourvus d'une lame simple, d'un tire bouchon et d'un poinçon.Pas même un de ces coloris fantaisistes qui ont envahi les coffrets de couteaux de table.Un premier prix raisonnable pour un couteau qui dure.Certains de ces premiers couteaux, sans doute les plus anciens, sont à cran d'arrêt "à mouche petite protubérance cylindrique sur l'arrière du dos de la lame, engageant un trou correspondant de l'avant du ressort.Son fils Jules qui lui succéda, devait connaître un succès croissant du couteau de Laguiole dans la Capitale, du fait d'un afflux de plus en plus important d'Aveyronnais et limitrophes, qui, marchant sur les traces de leurs compatriotes qui avaient ouvert la voie, achevaient peu.
Mais la boutique Calmels peut se vanter d'être l'héritière de l'inventeur, Pierre-Jean Calmels.
Ce poinçon en effet permettait de réparer les harnais "sur le terrain de sortir les cailloux se glissant souvent sous les fers des animaux de trait et, au besoin, de percer les panses du bétail "météorisé".

Ils ont été une trentaine.


[L_RANDNUM-10-999]