Quand je suis entré dans ce ministère en catégorie B, il y avait pas mal de choses que jignorais.
Beaucoup, comme moi, avaient été VSN (ancêtre du VI) et avaient déjà vécu plusieurs années à létranger.
Ce nest pas que ce soit mieux ou pire dêtre secrétaire de chancellerie, secrétaire ou Conseiller des Affaires étrangères.Son parcours mavait totalement fasciné.Certains avaient exercé une activité professionnelle provisoire ou suivi leur passion et, voyant la trentaine arriver, commençaient à se chercher un statut plus stable permettant de ne pas renoncer totalement à leur rêves de voyage et dinconnu.Ce que je ne savais pas, cest que, statistiquement, ce concours est lun des plus sélectifs du MAE.A lépoque, il y avait dans nos têtes une sacrée distance entre les B et C dun côté et les A de lautre.
Le premier secrétaire de chancellerie que javais rencontré était un collègue proche de la retraite.
La passion de létranger, a lépoque, comme aujourdhui dailleurs, on retrouvait parmi les lauréats des concours B et C, pas mal de plus ou moins jeunes hommes ou femmes ayant déjà roulé leur bosse et fait dexcellentes études.




Selon le petit livret édité à lépoque par le bureau des concours, mes diplômes me permettaient de me présenter aux épreuves de catégorie.Entretemps, javais totalement oublié toutes les choses que javais pu entendre sur les difficultés réelles ou supposées des concours dentrée au Quai dOrsay et les différences jeux concours gratuit rtl ontologiques entre les membres des différents corps administratifs.Cest dailleurs certainement pour ça que je suis rentré en catégorie.Ca cest encore quelque chose que je ne savais pas.Cela dépend des goûts et des talents de chacun.On allait le découvrir petit à petit.
Le MAE était fait pour eux et vice-versa.
Comme moi, la plupart ne savait pas trop où ils mettaient les pieds.




[L_RANDNUM-10-999]