Il a aussi ses légendes, celles qui apparaissent sans prévenir et changent le sport à jamais.
Sur Munchies, la chaîne de feel unique promo vouchers Vice consacrée à la nourriture, Kobayashi a prodigué conseils et astuces de préparation, avec un résultat mitigé, puisque le journaliste a lair dêtre à larticle de la mort.
Selon George Shea, il y a deux choses qui expliquent le succès du concours Nathans : tout ce quil y a autour musique tonitruante, pom-pom girls et acrobates.
Il y a toujours le risque bête de sétouffer avec un hot-dog.Mais ce nest pas la seule raison.Autre fausse évidence : manger des dizaines de hot-dogs le plus vite possible peut sembler être une très, très mauvaise idée pour quiconque souhaite rester en bonne santé.Le secret de ces «sportifs» particuliers? .Et pour comprendre la science derrière cet exploit physique, la chaîne espn a publié cette vidéo (en anglais) qui explique comment Chestnut arrive à se servir de son corps et de ses mouvement pour accélérer la descente des hot dogs dans son oesophage.À noter : sa méthode pour ingurgiter les hot-dogs - consistant à couper le sandwich en deux parts égales pour les ingurgiter ensuite simultanément - a été appelée la « méthode de Salomon ».L histoire ne dit pas si Takeru Kobayashi trempait déjà le pain de son hot-dog étant petit.«Ce nest pas la taille qui compte».Tous trempent leur pain dans l'eau et boivent en même temps pour aller plus vite.Ce concours a lieu chaque année le jour de la fête nationale américaine, à Coney Island, à New York, dans une ambiance de foire, avec des milliers de spectateurs hurlant leurs encouragements aux candidats.A l'époque, le champion avait dévoré 13 hot dogs en dix minutes.Néanmoins, c'était la première année que Joey Chestnut, un californien de 22 ans devenu le champion américain, le talonnait en seconde place avec 52 sandwichs.Il ne sagit pas de couper un enfant en deux, comme le Salomon de la Bible, mais simplement de séparer un hot-dog en deux, en mangeant dabord la saucisse, puis le pain préalablement trempé dans un liquide pour pouvoir lingérer plus facilement.Loin derrière, un troisième homme, Tim «Eater X» Janus na pu avaler que 35 hot-dogs daffilée.Des steaks vendus par Auchan rappelés, suspectés de contamination par.
Pourtant d'un poids raisonnable (1,73 m pour 58 kg site officiel il s'est montré capable d'avaler : 337 ailes de poulets en 30 minutes lors de la 20e édition du Wing Bowl (record du monde, le ) ; 97 hamburgers en 8 minutes (record du monde, le ) ;.




A lépoque, le champion avait dévoré (seulement) 13 hot-dogs dans le temps imparti de 10 minutes.Il a ainsi détrôné le champion historique, le Japonais Takeru Kobayashi, qui avait remporté le titre six années de suite de 2001 à 2006.A lire aussi, sujets associés."Ca fait partie de la tradition du 4 juillet dit-elle.Selon Yasir Salem, les chances de faire la différence pour un débutant peuvent augmenter si lon invente une technique pour avaler plus vite, or, on a plus de chances dy parvenir avec un aliment que lon mange régulièrement.Et Chestnut, qui a débuté sa carrière de mangeur de compétition comme étudiant en 2005 avec un concours d'asperges, a bien l'intention de s'améliorer encore d'ici l'an prochain.Un discours qui génère à lui seul le pic daudience du programme.Sans parler des plus d'un million de téléspectateurs qui suivent l'évènement en direct sur la chaîne sportive espn, qui le retransmet depuis 11 ans.Sa réputation a largement dépassé le milieu des mangeurs professionnels.«Ne jamais sentraîner seul» Nessayez pas de manger des quantités déraisonnables de nourriture sans entraînement.Concours dingestion de hot-dogs : Le hamster gagne face à lhomme.


[L_RANDNUM-10-999]